Article 

   
Reporter un problème au webmaster à propos de cette inscription Envoyer à un ami Ajouter aux favoris Imprimer cette fiche Fermer cette fenêtre
 

Le cheval dans la peinture à travers les âges

en francais

 Le cheval représenté au fil du temps par la peinture en Europe

Le cheval fascine les hommes depuis toujours. D'abord proie, puis compagnon fidèle, il a toujours été représenté au moyen différentes formes d'expression. Il nous a ainsi accompagnés à travers l'histoire.

Je vous invite à un rapide voyage dans le temps afin de découvrir une évolution autant humaine qu'animale...

 

Les premières formes d'art pictural

Bien avant la domestication, les hommes de Cro-Magnon immobilisaient déjà le cheval grâce la peinture rupestre. Datée d'il y a 15 000 ans environ, elle montre les scènes de chasse d'un animal encore libre.


Une fresque des grottes de Lascaux 

 

Puis, il y a 5 000 ou 6 000 ans, les humains entament le processus de domestication. L'animal devient alors une aide, un compagnon, un ami, un besoin, mais aussi une « arme de guerre ».

Passons quelques siècles... Nous arrivons en Grèce Antique. C'est là que l'on trouve, dans l'Iliade d'Homère, une des première description de l'utilisation du cheval à la guerre.

 

3 500 à  3 000 av. J-C - Antiquité (Grèce)

Montés ou attelés, mais toujours fières et mis en valeur, ils ornent les vases. Malgré leur réputation de piètres cavaliers, c'est le Grec Xénophon qui écrivit le premier traité de l'équitation, soulignant ainsi la présence importante et mythique de l'animal.  Ici Hélios, le dieu du soleil, est représenté tiré par des chevaux ailés 

 

5 au 15e siècle : Le Moyen âge

Malgré cette période de chevaliers et joutes équestres, le cheval est peu dessiné. En effet, l'art au Moyen Âge est essentiellement religieux et architectural.

\\
Les Heures d'Etienne Chevalier, par Jean Fouquet, en 1452-60 

 

15 et 16e siècles: Renaissance

Durant cette période de changements, autant sociaux qu'intellectuels, les peintres sont à la recherche de la ressemblance. On étudie la perspective, on réajuste les proportions. Un grand travail pour ces artistes en quête de perfection, notamment pour Leonard DeVinci avec son étude du Cheval cabré en1498 :

 

Fin du 18e et 19e siècle: Le Romantisme 1780-1850

Ce mouvement artistique cherche à développer une forme d'expression qui glorifie l'individu. Il imagine des scènes grandioses, dignes du théâtre et  traite les thèmes de l'Orient ou du Moyen-âge. Le cheval est donc lui aussi mis en valeur avec rythme, notamment par Eugène Delacroix (1798-1863) ou Théodore Géricault (1791-1824). Ce dernier peint, entre autre, l'Officier de chasseur à cheval, en 1812 :

 

1820-1880: Le Réalisme

C'est un retour à la nature et aux sujets modestes. Les grandes compositions laissent la place à l'univers bien réel et quotidien du travail.

Jean-François Millet (1814-1875) aime à représenter le monde paysan. On peut donc observer dans plusieurs de ses tableaux, notamment derrière ses fameuses Glaneuses (1857), des chevaux attelés à un char de foin :

 

1874- fin 19e : L'Impressionnisme

Certains peintres cherchent une autre manière d'amener leur art : ils bannissent les représentations précises, mais tentent de rendre les ambiances. Les thèmes sont la vie contemporaine et les loisirs, représentés avec une touche souvent visible. Un impressionniste en particulier était passionné de courses de chevaux : Edgar Degas (1834-1917). Il a représenté ces Chevaux de Course devant la tribune (1879) à sa façon :

 

20e siècle

L'Expressionnisme

Toujours en quête de nouveautés, les expressionnistes revendiquent plus de liberté de création et d'expression. À la recherche d'originalité et parfois de provocation, ils vont vers une abstraction plus ou moins grande et donnent plus d'importance à la forme qu'au contenu. Wassily Kandinski (1866-1944) ou Franz Marc (1880-1916), qui faisaient tous deux parti de mouvement allemand « Der blaue Reiter », ont montré le cheval par ces moyens.

Ainsi Kandinski laisse souvent entrevoir (ou imaginer ?) une silhouette de cheval dans ses oeuvres :

(Je vous laisse chercher ;-) )

 \  \

 Improvisation IX , 1910

 Cosaques, 1910-1911

 

Franz Marc, lui, préfère nous offrir un pays imaginaire où l'on rêve de chevaux bleus. Cheval bleu, 1911

Et au 21e siècle ? Pour quelle représentation du cheval va-t-on opter ? À vos pinceaux !

AJ


Commentaires pour cet article - Ajouter un commentaire
Il n'y a pas encore de commentaires

Commentaires pour cet article



Ajouter un commentaire

Enregistre 16.08.2007


 
Ce site existe grâce au soutien de nos partenaires. Nous les en remercions. - Afficher la liste de nos partenaires
 
 

 
Adaptez la taille de cette fenêtre à vos désirs, en tirant le bord de la fenêtre avec votre souris