weitere anzeigen
weniger anzeigen

Equin-Om, l'école du cheval heureux

Depuis quelques temps, j'entends souvent parler d' « Equin-Om » ; une façon de faire pour être en harmonie avec son cheval, du travail tout en légereté, un immense respect pour le cheval, pas de force, pas de contrainte, rien. J'ai voulu en savoir un peu plus et j'ai sauté le pas en allant à la découverte de ce petit univers. Petit résumé d'une rencontre inoubliable :


Le cheval vit sur terre depuis soixante millions d'années. Quant à l'homme, il n'existe sur cette même terre depuis ... moins de trois millions d'années. Alors quel droit avons-nous pour vouloir à tout prix décider de la vie d'un cheval, l'éduquer par nos propres moyens en prétendant devoir tout lui apprendre ? Absolument aucun. « L'équitation » sans contraintes, telle est la vision de Cynthia, professeur d'Equin-Om. Le cheval est vu comme un être vivant à part entière, qui a ses envies, ses défauts, ses manières et surtout son grand coeur à nous offrir.

« J'ai fait une promesse un jour à un cheval. Il vivait dans un centre équestre et ce qu'il subissait chaque jour était tout simplement affreux et invivable pour un équidé. Je lui ai promis que je changerai cette vision des choses et que je referai le monde équestre pour lui. » Le but d'Equin-Om, c'est de faire ouvrir les yeux aux humains, afin de voir une réalité qu'encore trop peu de personnes reconnaissent. Non, le cheval n'est pas fait pour être monté, il n'a pas à payer de sa vie un instant de gloire de son cavalier sur un champs de course, pour ensuite être délaissé et revendu dans un club une fois qu'il a gagné le gros prix et devient trop vieux pour courir. Monter avec un mors, des fers, des guêtres, et toute la panoplie du parfait petit cavalier lui enlève toute sensation et ne lui apporte que de l'inconfort. Le cheval n'a rien demandé de tout cela...

A Equin-Om, un licol et une corde suffisent grandement. Le travail se fait énormément à pied, avec de petits instants montés, mais brefs. Aucune contrainte n'est affligée au cheval, aucune punition. Ce n'est pas du parelli non plus, loin de là. La méthode Parelli se fait comme suit : «  Si tu ne fais pas ce que je te demande, je te mettrai dans une situation inconfortable jusqu'à ce que tu comprennes et effectues mon exercice correctement. » Autrement dit, le cheval est obligé de se plier à l'ordre s'il ne veut pas recevoir de « punition » par ce renforcement négatif. Il n'a donc pas le choix et ne fera pas l'exercice avec envie.


Ici, c'est tout le contraire. Aucun cheval ne sera jamais puni car il fait un pas de trop à gauche ou ne comprend pas l'exercice. Il est libre de s'exprimer et est vu comme un compagnon, un partenaire de danse. On lui demande des exercices plus ou moins compliqués rien qu'avec l'énergie de son corps, à l'aide du licol ou d'un cordeo parfois, mais également énormément en liberté. Pas besoin de techniques spécifiques dignes des plus grandes écoles. Non, ici tout est simple, et ça fonctionne. Pourquoi ? Parce que le cheval le fait volontiers, est à l'écoute et se sens respecté, à sa place et libre de s'exprimer.

En extérieur, c'est pareil. Cynthia va toujours à pied avec son cheval, et monte de temps en temps durant une dizaine de minutes. Le reste du temps, elle accompagne son compagnon pour une promenade, tout en lui promettant à chaque fois que «  on va sortir de la maison, mais je te promets que je te ramène chez toi en toute sécurité. ». Pour se faire, il faut être à l'écoute de tout, voir le moindre petit danger avant son cheval, et avoir les yeux partout. Pas question de se déconcentrer une seule seconde avec un natel ou quoi que ce soit. « On a une chance tellement grande de pouvoir être à leurs côtés, ça ne se fait pas de les gâcher et de mettre son compagnon à part avec un natel. Pour lui qui a tant à nous donner, c'est irrespectueux. »

C'est dans cet état d'esprit que l'école Equin-Om propose plusieurs sortes de cours : Le but étant de faire comprendre et de montrer au cavalier que pour vivre en harmonie avec son cheval, il faut établir une véritable connexion avec cet être de 600kg, sans forces et sans contraintes. En y intégrant des techniques de yoga, le cavalier ne trouvera l'harmonie parfaite avec son cheval qu'en travaillant d'abord sur soi-même, et non en pliant le cheval à sa moindre volonté.


Au final, c'est le cheval qui nous apprend à vivre avec lui. Lui qui nous pardonne tellement d'erreurs , qui endosse docilement et sans broncher nos gestes peut-être incorrects, ou qu'il ne comprend simplement pas, a tellement de choses à nous montrer. Grâce à cette connexion que l'on établi gentiment, autant le cheval que le cavalier proposent des jeux et des exercices lors de séances de travail, car il a aussi une créativité débordante et aura grand plaisir à nous le montrer.


Equin-Om n'est donc pas une école d'équitation comme les autres, c'est plutôt une école de vie. On en ressort parfois déstabilisé, avec un sentiment coupable envers son cheval lorsqu'on réalise à quel point certains de nos gestes ont été injustes envers lui. Mais on en ressort aussi avec une nouvelle énergie en soi, et l'envie de construire quelque chose de nouveau avec son cheval, quelque chose où les deux êtres, tels des danseurs, auront chacun leur rôle dans le spectacle, se respectent mutuellement et avancent ensemble, en se faisant confiance.

Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

© 2020 par equinet.ch