L'équitation de travail

Née d’une tradition ancestrale du tri et accompagnement du bétail, trouvant ses origines dans la péninsule ibérique, mais également en Camargue et en Italie, l’équitation de travail s’est largement répandue ces dernières années en Suisse, et plus précisément ces cinq dernières années en Suisse romande.

Les épreuves


Cette discipline est constituée de quatre épreuves : le dressage, la maniabilité, la rapidité et le tri du bétail. 

Le dressage consiste en une reprise comparable à l’équitation classique, adaptée au niveau de la catégorie de l’épreuve. 

La maniabilité est une épreuve technique, constituée d’un parcours avec plusieurs obstacles (de type barrière, pont, gué) où le cheval doit montrer son aptitude au travail de par son calme, mais doit aussi faire preuve de précision, de régularité, être rassemblé. Le couple sera jugé sur la fluidité des mouvements et de leur exécution, mais également sur la symétrie des figures. 

La rapidité n’est ni plus ni moins qu’une épreuve de maniabilité chronométrée. Cette fois le style n’est pas jugé, il faut uniquement franchir les obstacles le plus vite possible sans prendre de points de pénalité. Cette épreuve est toujours attendue, car le public sait toujours mettre de l’ambiance et les encouragements sont toujours grandement appréciés! 

L’épreuve de tri de bétail consiste à séparer du troupeau une vache désignée au préalable, et l’amener dans un enclos. Mais cette épreuve n’est pas visible dans tous les concours d’équitation de travail, car la place de concours n’a pas toujours la possibilité d’accueillir un troupeau de vachettes. Cette épreuve est donc facultative au niveau national.

 
Les niveaux

Il existe plusieurs degrés de difficulté:

 

  • la classe E (préliminaire) est la classe la plus facile et la seule qui n’exige pas de brevet d’équitation. Seules les épreuves de dressage et maniabilité sont demandées, à deux mains. 
  • la classe A (avancé) est également constituée des épreuves de dressage et maniabilité, à deux mains, mais le brevet d’équitation est obligatoire. Pour les classe E et A, les chevaux peuvent y participer dès l’âge de 4 ans.
  • la classe L (confirmé) est constituée des épreuves de dressage, maniabilité, rapidité et aide dans le tri du bétail. Elle peut se faire à une ou deux mains et les chevaux de 5 ans et plus sont autorisés à participer dans cette catégorie.
  • la classe M (expert) est constituée des quatre épreuves de l’équitation de travail, qui peuvent se faire à une ou deux mains avec un cheval de 6 ans et plus.
  • la classe S (master) est également constituée des quatre épreuves, mais se fait obligatoirement à une main, pour les chevaux de 7 ans et plus.

 
Quel cheval pour cette discipline ?

L’équitation de travail est accessible à toutes les races de chevaux, du moins à petit niveau. En effet, la discipline requiert un minimum de dressage du cheval, et plus il sera rassemblé, précis et rapide, plus il sera efficace dans cette discipline. Raison pour laquelle le haut niveau est souvent représenté par des chevaux nés pour le travail dans le bétail, soit des chevaux lusitaniens, de pur race espagnole ou de Camargue. 

En Suisse romande cette discipline devient de plus en plus populaire, alors qu’en Suisse allemande elle se pratiquait depuis quelques années déjà et des concours y sont organisés depuis longtemps. 


L’association


En Suisse l’association ARSETS reconnue par la FSSE, organise des cours, entraînements et concours au niveau national. Vous trouverez de nombreux renseignements  et documents comme les différentes reprises de dressage, les règlements, les dates de concours et autres sur leur site bilingue français/allemand. 

http://www.arsets.ch/fr/


Où pratiquer en Suisse romande ? 


Pour pratiquer cette discipline en Suisse romande, nous avons la talentueuse Carène Riedo, membre de l’équipe Suisse et 10e au classement général des derniers championnats du monde qui se sont déroulés en 2018 à Munich, avec son cheval lusitanien Quidico. Elle organise régulièrement des stages ou cours dans ses écuries près de Genève et se déplace également, n’hésitez pas à aller visiter son site: http://www.careneriedo.ch


Elle y organise également pour la quatrième année consécutive un concours d’équitation de travail qui aura lieu les 27 et 28 juillet 2019 dans ses écuries, le seul organisé en Suisse romande.


Bonne découverte de cette discipline et surtout beaucoup de plaisir !

 

 

Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

© 2019 par equinet.ch