weitere anzeigen
weniger anzeigen

L'équitation sport passion et sport plaisir

L’équitation n’est pas un sport! … BALIVERNES! 


Tout cavalier à déjà du faire face à cette réflexion, une ou plusieurs fois. C’est une idée reçu assez répandue malheureusement, et bien souvent les personnes qui oses prétendre que l’équitation n’est pas une activité physique n’en ont jamais pratiquer. 

Les arguments que l’on entends souvent sont les suivants: « C’est le cheval qui court, pas toi» ou bien encore « le cheval permet de se déplacer, c’est un moyen de transport pas un sport ». 


Reprenons depuis le début : définissons ensemble le terme « sport » 


D’après le Larousse : « Le sport est un ensemble d‘exercice physiques se présentant sous forme de jeux individuels ou collectifs, donnant généralement lieu à compétition, pratiqués en observant certaines règles précises ». 


Appliquons maintenant cette définition à l’équitation : 

  • Jeux individuels : oui (CSO, Dressage, Cross) 
  • Jeux collectifs : oui (Polo, Voltige)
  • Compétition : oui (Même aux Jeux Olympique l’équitation est présente) 
  • Appliquer certaines règles : oui (règles de sécurité, de salutation du jury..)

Donc si on applique « bêtement » la définition, il n’y a aucune raison pour laquelle l’équitation ne serait pas un sport. 


Bon à savoir: Les sports équestres ont fait leurs premières apparitions aux JO à Paris en 1900.

Le point qui pourrait faire un peu hésité, étant celui de l’effort physique. J’invite donc toutes les personnes qui en doute à monter sur un cheval avant de parler. Nous en reparlerons quand vos courbatures auront disparus. 


L’équitation mets le corps entier du cavalier à contribution. 

Elle développe entre autre : 

  • L’équilibre, car oui le but étant de rester sur le dos du cheval peu importe son allure 
  • Dos et abdos en béton : le tonus musculaire (du dos, des jambes, des bras et sans oublier les abdominaux)
  • L’endurance ainsi que les capacités respiratoires
  • La coordination des mains et des pieds 
  • Action, réaction : il est important de se rappeler que le cheval reste un animal, et donc qu’il peut avoir des réactions inattendu, la vitesse de réaction du cavalier est ainsi sans cesse stimuler. 
  • La souplesse ainsi que la réduction des tensions

La position du cavalier est sans cesse entrain de changer et de s’adapter aux différentes situations, elle met ainsi tous les muscles à l’épreuve les uns après les autres.  


Bon à savoir : certaines études irait jusqu’à dire qu’il est possible de perdre jusqu’à 600 calories par heure d’équitation intense. 

 

La capacité d’écoute est également sollicité, car oui ce n’est un secret pour personne, l’équitation est un sport individuel qui se pratique à deux. Deux espèces biologiquement différentes cohabitant et s’unissant histoire d’un instant. Les deux parties interagissent et communiquent. 

L’équitation responsabilise et apporte de la rigueur et de l’organisation. Il s’agit la d’un être vivant, ayant des besoins. Vérifier que les vaccins soit à jours, contacter le maréchal ferrant, gérer le dentiste équin ou le vermifuger. Avant de pouvoir monter son cheval, un cavalier doit avoir pris connaissance de l’état mental et physique du cheval. C’est pas aussi simple qu’avec un ballon, on ne le sort pas d’un garage quand on à deux minutes et qu’on à envie de jouer. L’équitation est un sport chronophage, si on veut le pratiquer correctement. 


Les bénéfices sont réels, l’équitation est bon pour la santé  et nous mets en contact avec nos émotions, et tout cela sans que l’on s’en rende vraiment compte! 


Beaucoup de cavaliers se plaignent de point de coté quand ils montent à cheval, l’astuce c’est de respirer. Sans s’en rendre compte beaucoup de cavalier cesse de respirer pendant l’entraînement. Prenez l’habitude de respirer afin d’oxygéner correctement votre organisme. En vous concentrant sur la respiration, vous vous relâcherai, évitant ainsi toute tension ou crispation inutile que votre cheval pourrait également ressentir. 


Et vu que l’équitation comme démontré plus haut est bien une activité physique, il ne faudrait pas oublier de s’échauffer (la cavalier comme sa mouture) et de bien s’étirer à la fin de l’entraînement. 


Les crampes peuvent arriver régulièrement, surtout en cas de forte chaleur et d’exercice intense, n’hésitez pas à vous arrêter pour boire. N’oubliez pas votre monture. 


La pratique d’un sport complémentaire est conseillé, pour l’équitation il est souvent conseillé de pratiquer de la natation ou du vélo. 

La salle de sport peu également être un complément, afin de travailler les lombaires, les abdominaux, les adducteurs, la souplesse et l’endurance. 

Bon à savoir : Sachez qu’à haut niveau en compétition, l’équitation est l’un des seuls sport ou le nombre d’hommes égal pratiquement celui de la gente féminine. Ceci étant pour éviter le prochain cliché, disant que l’équitation est un sport de filles. 


Winston Churchill ira même jusqu’à dire : « Aucune heure passée en selle n'est gaspillée. »


Pour conclure je dirais uniquement que nous avons de la chance d'avoir l'un des plus incroyables sport au monde. Un sport qui mêle amour, passion et adrénaline. Un sport avec lequel on apprend à composer avec des animaux extraordinaires. Au fur à mesure, au fil du temps, on arrive a créer une complicité, un lien et un amour incommensurable que rien ni personne ne pourra briser.  

Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

© 2020 par equinet.ch