weitere anzeigen
weniger anzeigen

Le jus et la sève de bouleau

Jus et sève de bouleaux: bienfaits 

 

Tout d’abord : qu’est-ce que le bouleau ? 


Le bouleau est un arbre  très connu pour son écorce blanche, lisse et brillante. Ses petites feuilles sont vert assez clair au printemps et plutôt jaune en automne. 

La couleur blanche de l’écorce est due principalement à la bétuline, celle ci est bien connue pour ses propriétés médicinales. 

Le feuillage du bouleau est assez aéré et laisse bien passer la lumière en été. Il s’adapte à tout types de jardin. 

Les arbres peuvent atteindre jusqu’à 30 mètres de hauteur et le tronc environ 60 cm de diamètre. 

En raison de sa longue durée de vie (plus de cent ans), le bouleau était considéré dans les pays celtes et en terre amérindienne comme étant un arbre « sacré ». 

Il pousse essentiellement dans les zones ou le climat est tempéré comme dans le nord de l’Europe, en Amérique et en Asie. C’est un arbre très résistant au froid, et qui apprécie tout particulièrement les sols humides et riche en silice. 

Il perd ses feuilles en automne et fleurit généralement entre mai et avril. 


D’ou vient cette sève ? 


C’est un liquide bien transparent et nourricier du bouleau. Celle-ci nourrit les jeunes pousses de feuilles et de fruits. La sève monte comme dans tout les autres arbres grâce à un effet de différence de potentiel électrique entre le ciel et la terre. 

La sève monte au début du printemps, un bouleau peut produire jusqu’à 200 L par jour soit environ 6000 L de sève pour un bouleau mature âgé d’environ 30 ans. 


Quelle est la différence entre le jus et la sève? 


La sève est un liquide transparent proche de l’eau avec un goût un particulier. Elle provient directement de l’écorce de l’arbre. Elle se récolte principalement en mars.  Elle peut se boire fraîche et naturelle. 


Le jus provient quant à lui obtenu par les feuilles de l’arbre récoltés à la fin du printemps. Il est commercialisé sous la forme de concentré et il doit de préférence être diluer dans l’eau. Notez que le gout du jus est beaucoup plus terreux que celui de la sève. Cependant lisez bien l’étiquette du produit que vous souhaitez acheter. Favorisez le 100 % jus de bouleau d’origine naturel et sans sucre, car selon le système d’extraction et des arbres choisis la concentration peut varier. 


L’un comme l’autre ont les mêmes vertus, cependant la sève est plus riche en minéraux et en oligo-éléments. D’ou la différence de prix, le jus est environ quatre à cinq fois moins cher dans le commerce. 


Comment conserver ce produit ? 

 
Peu importe que ce soit de la sève ou du jus, il vous faut le conserver au frigo. La sève contient un peu moins de 2% de sucre et peut par conséquent se mettre à fermenter s’il n’est pas conserver dans les conditions appropriées. 

Si vous n’avez pas de place dans le frigo, il vous ai possible d’ajouter un peu d’alcool ou du clonus de girofle dans la boisson. Ceci empêchera la fermentation de la sève.

Vous pouvez également mettre la sève fraîche au congélateur et le ressortir en fonction de vos besoins. 

La sève fraîche peut se conserver jusqu’à 3 semaines dans des conditions optimales. 

Conservez le liquide dans des récipients opaques, la lumière peut également accélérer le processus de fermentation et donc diminuer la conservation. 

 


Que contient la sève exactement ? 

• du magnésium et du lithium pour réguler l’humeur et combattre les petites dépressions,

• du silicium pour les articulations et la solidification des os,

• du potassium pour l’équilibre du rythme cardiaque et la circulation sanguine,

• du calcium et du phosphore qui renforcent dents et os,

• de la vitamine C et du sélénium,  des antioxydants efficaces pour aider à lutter contre le stress oxydatif 

 
La teneur en oligoélément dépend par contre du sol dans lequel est planté l’arbre. 


Quelles sont les propriétés médicinales du « jus » de bouleau ? 


Les effets diurétiques et détox bénéfique pour le corps

La sève et le jus de bouleau sont reconnus pour favoriser l’élimination de l’eau et des toxines du corps. Cet effet diurétique et drainant facilite l’évacuation des déchets toxique et organique de l’organisme et participe ainsi à purifier l’organisme et à favoriser le bien-être général. Cet effet est d’autant plus efficace s’il est accompagné d’un régime équilibré. 

Les feuilles de bouleau contiennent également des flavonoïdes, ce sont des antioxydants qui préservent les cellules et ralentissent leur vieillissement.

Dans le cadre d’une cure détoxifiante, vous pouvez combiner les bienfaits du bouleau à celui du pissenlit, de l’artichaut ou même de l’aloe vera. Ces plantes agissent sur les principaux organes dont la fonction est d’éliminer les déchets de l’organisme comme le foie, les reins, la peau, le pancréas et les intestins.

 


La sève de bouleau a des vertus minéralisantes et revitalisantes 

La sève de bouleau n’est pas seulement bénéfique pour se nettoyer des toxines et comme diurétique, elle est également riche en oligo-éléments et en minéraux. Elle permet de combler certaines carences et de renforcer les défenses naturelles. 

La sève de bouleau est particulièrement recommandée aux personnes et aux chevaux affectés par des douleurs articulaires d’arthrite ou d’arthrose. 

 
La sève de bouleau est également reconnu pour améliorer les problèmes de peaux qui sont souvent liés à la saturation en toxines des reins. 

 
Quand faire cette cure? 

 
En raison de ses actions détoxiquantes, le jus ou la sève de bouleau sont à ingérer idéalement au moment des changements de saison afin de complémenter son alimentation. Cette cure est généralement réalisée à la fin de l’hiver ou au moment de la rentrée en septembre.  

 

Quelle est la posologie ? 

 


Il est conseillé de faire la cure pendant 21 jours. Pendant cette période votre cheval devra au quotidien ingérer 1,5 à 2 L de sève, cela peu être en une ou plusieurs fois. 

Vous pouvez le mélanger à la ration si vous voulez être sur que le cheval l’ingère. 


Quel sont les résultats observés? 

 

  • Un poil plus luisant 
  • Un cheval plus alerte, tonique et dynamique 
  • Détox de l’organisme de votre cheval 
  • Apport en minéraux, oligo éléments..

 

Chez les vieux chevaux, les chevaux apathique ou convalescent cela peut aider à reprendre du poids et à se remettre en forme. 

Dans la mesure du possible il est conseillé de faire une deuxième cure en automne juste avant l’hiver (en octobre). 

 


Ce qu’il faut savoir : Le jus ou la sève de bouleau sont des produits naturelles, qui ne sont pas toxiques ni dangereux, cependant chaque individus réagit différemment. Il est donc préférable d’observer son cheval au début de la cure pour éviter une allergie ou une intolérance. 

 


ATTENTION : La sève ou le jus de bouleau est bénéfique pour l’homme et le cheval, cependant ce n’est pas le cas des chiens. Ce produit contient du xylène, à partir duquel on peut fabriquer du xylitol. Celui ci provoque chez le chien une production massive d’insuline, provoquant ainsi une grave hypoglycémie et dans les cas les plus graves, la mort.  


Faire de la sève chez moi, est ce que c’est possible? La réponse est OUI ! 

 
Afin de récupérer la sève des bouleaux, faites un trou de diamètre 1cm et 5cm de longueur dans le tronc du bouleau à l’aide d’une perceuse. Prenez enfin un tuyau du même diamètre que le trou et enfoncez le dans le trou que vous venez de percer. De l’autre coté du tuyau prenez le bouchon d’une bouteille ou d’un récipient et y glisser le tuyau. Attacher la bouteille ou le récipient à l’arbre et attendez. Vérifiez que votre système soit bien étanche afin d’avoir le minimum d’impureté.

Récoltez début mars et jusqu’à ce que ce ne coule plus. 

 

Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

© 2019 par equinet.ch