Le sommeil chez le cheval

Le cheval adulte dort en moyenne cinq à six heures quotidiennement. Ceci correspond à peu prêt à 20% de son emploi du temps journalier. Les chevaux ont besoin de deux fois moins de sommeil que nous. 

A savoir : Le sommeil peut varier en fonction des saisons et de l’âge du cheval, ainsi comme chez les humains, le poulain dort plus que le cheval adulte. Son sommeil est constitué de courts cycles, durant entre dix et trente minutes. Le cheval peut dormir dans différentes position, debout, étendu sur le sol ou bien encore couché sur le coté. 

 
Le cheval dort-il de la même façon que son cavalier? 

 
Comme chez l’humain, il est possible de distinguer quatre états de sommeil : l’éveil, la somnolence, le sommeil léger et le sommeil lourd (ou paradoxal). 
Le sommeil léger lui permet de relâcher ses muscles, sa respiration et sa fréquence cardiaque ralentissent. Celui-ci lui permet une récupération physique. 

Lorsque le cheval atteint le sommeil paradoxal, il commence à rêver. L’activité cérébrale de votre cheval est alors intense et il est très probable que votre compagnon s’agite. 

Cette étape du sommeil est primordiale dans le processus de l’apprentissage et la mémorisation. 

C’est également comme chez l’humain, le seul moment ou il peut récupérer totalement. 

Cependant les points communs avec l’homme s’arrête la, car il ne faut pas l’oublier : le cheval est une proie, il a donc un sommeil particulier, réguler et assez léger afin de pour pouvoir réagir rapidement aux changement dans son environnement de manière à ce qu’il se sente en sécurité. 

 
 La nuit, que fait mon cheval ? 


La nuit le cheval passe le plus clair de son temps à somnoler debout ou en appui sur trois membres. 

Le cycle de sommeil d’un cheval commence par une phase de somnolence debout. Quand l’équidé se sentira suffisamment en sécurité il pourra se coucher. Tout d’abord en position sternal (sur le sternum, qui se trouve au niveau du poitrail), puis plus tard en position latérale. 

Cependant il faut savoir que c’est dans la position latérale que le cheval se sent le plus vulnérable. Et pourtant c’est dans cette position ci qu’il atteint le plus facilement le sommeil paradoxal. 

Le cheval restera en moyenne une trentaine de minutes dans cette position. 

Avant de se relever le cheval peut se rouler, un peu comme nous quand nous nous étirons avant de nous réveiller. 

En une nuit, un cheval peut ainsi effectuer trois à sept cycles de 30 min, ces cycles sont souvent entrecoupés par des phases d’éveil. Pendant ses dernières il ira manger et surveiller son environnement. 

 
Quelles sont les conditions pour que mon cheval se couche? 

 
Comme dit plus haut, c’est quand il est couché que le cheval se sent le plus vulnérable aux attaques de prédateurs. 

C’est lorsque les chevaux dorment en groupe qu’ils se sentent le plus en sécurité, car des tours de garde sont organisé. En général, la moitié du troupeau se couche en même temps les autres restent alertes. 

Les chevaux dominants passent plus de temps que les autres couché au sol. Les tours de garde ne sont pas équitables. 

Le comportement naturel n’a pas entièrement disparu même pour les chevaux vivant au box. C’est pour cette raison qu’il est important que les chevaux au box puissent se voir.  Même dans une écurie les chevaux se relaient, les chevaux ne dorment jamais tous en même temps; 

 
Une autre condition est que le cheval se couchera uniquement s’il connait bien son environnement et s’il a confiance. C’est pour cela que les chevaux qui sont déplacés souvent peuvent avoir plus de mal ou mettre plus longtemps à se coucher. Il en est de même pour un cheval nouvellement arrivé dans une écurie, les premières nuits il s’adaptera et observera son environnement. Par conséquent ne vous étonnez pas si votre cheval parait plus fatigué  ou s’il manque de vigilance dans un premier temps. 

 

Comment améliorer le sommeil de mes chevaux ? 

 
- Dans un premier temps il est important de respecter le rythme naturel du cheval. Pendant la journée, une écurie lumineuse et aérée (sans courant d’air) et pendant la nuit pensez à éteindre toutes les lumières. Si vous avez l’habitudes d’écouter la musique ou la radio, pensez également à éteindre ces appareils qui ne ferait que perturber et stresser le sommeil paisible du cheval. 

 
Préservez l’environnement de votre cheval. Essayez de ne pas changer votre cheval trop souvent de place et essayez dans la mesure du possible de garder les même voisins de box. Trop de changement pourrait amener votre compagnon à ne plus se sentir en sécurité. 
Paillez assez de façon à former un bon matelas sur lequel il aura envie de se coucher. Il en va de même pour les chevaux sur copeaux. 
Même si cela n’est pas de votre ressort, le box doit être suffisamment grand pour que votre cheval puisse s’y allonger. Si vous n’avez pas encore choisi votre écurie ou que vous allez changer, ce critère devrait vous aider à faire un choix en fonction de la taille de votre cheval. 
Ne changez pas trop les habitudes et essayez d’installer une certaine routine afin que le cheval puisse s’y adapter. Un exemple concret est celui de la lumière dans l’écurie : éteignez toujours les lumières à la même heure. Ainsi le cheval aura pris l’habitude de se coucher et de dormir une fois la lumière éteinte. Si la lumière reste allumé plus longtemps, votre cheval restera réveillé jusqu’à ce que celle-ci s’éteigne, et sera certainement plus fatigué le lendemain pvrcequ’il aura moins dormi. La lumière artificielle jouerait comme chez l’homme un rôle perturbant sur la sécrétion de métatonine (hormone du sommeil)  et ainsi sur le sommeil.

 

Comment savoir si mon cheval somnole ou s'il dort vraiment profondément? 

 
Lorsque votre cheval somnole: sa tête est basse, l’un de ses membres est au repos (souvent un postérieur posé sur la pointe du sabot), ses paupières sont lourdes. Les oreilles restent alertes aux moindres bruits et peuvent encore bouger. Ne soyez pas étonné qu’il arrive encore à chasser les mouches ou les moucherons. 

Afin de rester debout sans effort le cheval dispose d’un système très efficace. Les articulations et le ligaments du coude (antérieur) et du grasset (postérieur) sont dits « auto bloquants ». Cela signifie que lorsque l’animal somnole debout; ses membres deviennent rigides et se bloques. Le cheval peut ainsi se reposer debout sans effort. 

 
D’ou vient ce sommeil fractionné? 

 
Les petits rongeurs dorment 12-13h par jour et le humains en moyenne 8h. Les scientifiques pensent que cette différence reflètent l’évolution: en tant que gros animaux migrateurs, les chevaux ont toujours été plus vulnérables aux attaques de prédateurs surtout pendant leurs période de repos. Bien que des tours de gardes soient organisés, ils devaient rester vigilants afin de pouvoir fuir au plus vite en cas d’attaque. Ainsi le cheval à développer un sommeil fractionné. 

 
Quels sont les signes d’un manque de sommeil ? 

Les principaux signes chez un cheval qui manque de sommeil sont les suivants : 

- Ralentissement du rythme, baisse des capacités ou progression ralenti 
- Perte d’équilibre, trébuchement, chocs, blessures régulières, système immunitaire affaibli 
- Perte de la motivation, éventuellement agressivité voir une diminution de la réactivité. 

Des scientifiques britanniques ont également mis en évidence une relation entre les tics et le sommeil. En effet les chevaux tiqueurs souffriraient de 48% de sommeil en moins que les autres chevaux. 

 


Bon à savoir: Sommeil et mélatonine (hormone du sommeil)

 

Chez les mammifères, la sécrétion de mélatonine est souvent reliée au cycle veille-sommeil (lié également à l’alternance jour-nuit = photopériode). Peut importe si l’espèce vit le jour (diurne) ou la nuit (nocturne), la production de mélatonine se fait la nuit. Chez l’homme par exemple, la mélatonine est sécrétée entre 22H et 7h du matin (pouvant varier d’un individu à l’autre). La sécrétion est inhibée par la lumière du jour. Ainsi en été, le taux de mélanine sécrété est moins important qu’en hiver. 

Le cheval comme nous venons de le voir est est un cas un peu à part. Son sommeil est fractionné est répartis tout au long de la journée et de la nuit. 

Conclusion : le taux de mélatonine n’est pas rythmique chez le cheval (la sécrétion de mélatonine n’est pas en fonction du sommeil, cette hormone est secrété chez le cheval tout au long de la nuit et ne s’arrête pas quand le cheval se réveil) 

Jamais bien loin l'un de l'autre, une petite sieste au soleil
Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

© 2019 par equinet.ch