Partir en vacances avec son cheval

O.Kuchen

Avec les beaux jours qui arrivent, quel cavalier d’extérieur n’a jamais émis le souhait de
découvrir de nouveaux paysages en compagnie de sa monture ?
C’est une très belle expérience à réaliser et qui laisse de merveilleux souvenirs, surtout
quand on part entre amis, mais ça ne s’improvise pas et s’organise généralement plusieurs
mois à l’avance.
Il existe la possibilité de le faire sous la forme d’une randonnée, avec les affaires dans les
sacoches sur votre cheval, éventuellement sur une autre monture bâtée, avec même l’option
d’une voiture suiveuse, et planification d’un itinéraire avec chaque nuitée dans un gîte
différent. Cette option offre la possibilité d’effectuer un circuit, ou de vous rendre d’un point A
à un point B.
Il y a également la possibilité de se rendre directement à un gîte choisi en transport, puis
d’effectuer vos sorties sous forme de promenades journalières, sans paquetage ni voiture
suiveuse, mais avec retour au même gîte à la fin de la balade. Cette option offre l’avantage
qu’en cas de météo maussade, l’itinéraire peut être adapté au jour le jour, tout en voyageant
léger, en prenant soin de bien choisir le lieu du gîte au coeur de plusieurs possibilités de
boucles différentes.
Pour profiter de belles balades avec de jolis tracés, nul besoin de partir très loin, et
nombreux sont les cavaliers qui choisissent de se rendre dans le Jura, plus précisément
dans la région des Franches-Montagnes, berceau de la race du même nom. Les pistes
cavalières y sont nombreuses avec différentes boucles possibles, facilement
reconnaissables car différenciées par des couleurs, et les gîtes accueillants les cavaliers et
leurs montures sont légion. De plus, plusieurs
restaurants disposent d’une barre d’attache,
permettant à votre cheval de se reposer
quelque peu pendant que vous vous
restaurez.

Pour profiter de belles balades avec de jolis tracés, nul besoin de partir très loin, et
nombreux sont les cavaliers qui choisissent de se rendre dans le Jura, plus précisément
dans la région des Franches-Montagnes, berceau de la race du même nom. Les pistes
cavalières y sont nombreuses avec différentes boucles possibles, facilement
reconnaissables car différenciées par des couleurs, et les gîtes accueillants les cavaliers et
leurs montures sont légion. De plus, plusieurs
restaurants disposent d’une barre d’attache,
permettant à votre cheval de se reposer
quelque peu pendant que vous vous
restaurez.

Si vous décidez de passer vos vacances hors de nos frontières helvétiques, il faudra obligatoirement établir un carnet ATA pour le passage en douane de votre cheval, à demander à la chambre de commerce de votre canton de domicile. La veille du départ, un vétérinaire agréé devra examiner votre cheval et vous délivrer un certificat de bonne santé, obligatoire pour le passage en douane. Inutile de rappeler que la vaccination doit être à jour. Renseignez-vous également sur les éventuelles maladies, insectes ou désagréments que votre cheval pourrait rencontrer sur votre lieu de destination.

En ce qui concerne le matériel à emporter, voici un exemple de matériel de base pour votre cheval :


Passeport, carnet ATA et certificat de bonne santé si passage en douane
Boîte de pansage
Protection anti-mouches (couverture, franges, bonnet, produits à sprayer)
Couvertures (séchante, imperméable légère en cas de pluie)
Matériel de pansement, bandage, thermomètre, gel rafraichissant pour les membres, argile, désinfectant
Grain habituel (le foin est généralement fourni par le gîte et compris dans le prix du boxe)
Licol et corde de rechange
Savon glycériné, graisse pour l’entretien du matériel (bien nettoyer si vous allez à la mer, le métal rouille vite!)
Une deuxième sangle de rechange
Plusieurs tapis de selle (surtout si votre cheval a tendance à transpirer)

Mais également bien vérifier l’état de votre matériel avant votre départ, ce qui évitera de mauvaises surprises.


Si votre cheval est pieds nus, prévoir des boots adaptées qui lui permettront de passer dans tous types de terrains. Si vous prévoyez de faire certains itinéraires sans boots, évitez de lui faire parer les pieds juste avant votre départ. Pour les chevaux ferrés, un ferrage adéquat est de mise bien entendu.


Se renseigner également auprès du propriétaire du gîte pour contacter un vétérinaire ou un maréchal en cas de besoin.

C’est une très belle expérience qui resserrera encore plus vos liens avec votre cheval et vous laissera des souvenirs uniques !

Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

© 2019 par equinet.ch