BLACK FRIDAY - Profitez dès maintenant des meilleures offres - Jusqu'à 60% de rabais et droit de retour prolongé jusqu'au 8.1.
cross
weitere anzeigen
weniger anzeigen

Quel mors pour quel cheval?

Chantilly, Pessoa, à double-brisure, à aiguilles... Lorsqu'on choisit un mors pour son cheval, ce n'est pas toujours facile de s'y retrouver parmis tout ça ! Alors comment savoir quel mors a besoin notre cheval, et quelle action ce dernier va lui apporter ?



Voyons d'abord quel effet a un mors dans la bouche d'un cheval : Une fois en place, chaque mors aura des zone bien définies sur lequel il s'appuyera une fois que le cavalier utilisera les rênes. Principalement, ces actions ont lieu sur le palet, les barres (espace sans dents), la langue, et les commissures des lèvres. Le mors est le lien direct entre le cavalier et le cheval. Un cavalier avec une main dure ou inexpérimentée n'aura pas le même effet sur la bouche du cheval qu'un pro ayant travaillé des années avec un mors en particulier. Il faut donc savoir comment utiliser correctement le matériel que l'on achète. Tous les mors peuvent être utilisés de manière adéquate, quand le cavalier sait exactement ce qu'il fait. Voyons maintenant les principaux types de mors d'un peu plus près.



Le mors simple ( ou mors chantilly)




Sur le mors simple, les anneaux du mors coulissent. Sans double brisure, le mors simple agira beaucoup sur un seul point fixe du palet en se brisant. Les barres (espace sans dents) seront également sollicités. Pas terrible pour le cheval, mais peut toutefois être bien utilisé avec une bonne main.


Pour quel cheval : Le mors simple a une action releveur, il est donc conseillé de l'utiliser plutôt sur des chevaux ayant tendance à travailler avec la tête trop abaissée.



Le mors à olive




Le mors à olive se rapproche grandement du mors simple, sauf que le mors en soit et fixé sur les anneaux, empêchant ce dernier de coulisser. L'avantage du mors à olive est que les pincements aux commissures des lèvres, fortement désagréables, sont évités.


Pour quel cheval : Pareil que pour le mors simple, le mors à olive s'utilise sur les chevaux qui ont besoin d'une action plutôt releveur.



Le mors à olive, ou chantilly, à double-brisure




Le double brisure va empêcher, au contraire d'un mors simple, des douleurs dans le palais. Un mors simple, en se brisant, va aller appuyer plus ou moins fort sur ce palais, provocant un gêne ou des douleurs cheval le cheval. Le double-brisure évite se désagrément.

Par contre, l'action vers l'arrière est beaucoup plus importante ! Les joues seront nettement plus plaquées contre les prémolaires, et les tiraillements dans les commissures des lèvres se feront plus sentir suivant la main du cavalier. La langue est également plus touchée qu'avec un mors simple.


Pour quel cheval : Pour les chevaux au palet étroit, ne supportant pas ou peu le mors simple, le double-brisure est idéal. De plus, il s'adapte plus facilement à la bouche du cheval.




Le mors à aiguilles




Ce mors a un effet releveur et est très directif, puisqu'il ne peut pas sortir de la bouche du cheval. Les deux « aiguilles » permettent de bien cadrer le nez du cheval.


Pour quel cheval : Beaucoup de jeunes chevaux sont travaillés avec ce mors, car il permet de bien encadrer le cheval lors de l'aprentissage de la rêne d'ouverture, par exemple. Il peut également être utilisé sur des chevaux plus âgés lorsqu'il y a un réel besoin de corriger certains défauts de souplesse.


Le mors Pessoa




Le mors Pessoa a un effet releveur ou abaisseur, suivant quel anneau on utilise pour fixer les rênes. Des rênes fixées sur le plus gros anneau donneront un effet releveur, alors que si elles sont fixées aux deux anneaux du bas, l'effet sera abaisseur.


Pour quel cheval : Pour les chevaux qui sont trop sur les épaules, le Pessoa aide à corriger ce problème.


Le mors Pelham




Ce mors peut avoir un effet releveur ou abaisseur, suivant où l'on fixe les rênes. L'action de levier est assez forte. Il peut être utilisé avec ou sans gourmette.

Pour quel cheval : Pour les chevaux ayant tendance à être un peu trop chauds ou d'embarquer, la gourmette permettra de les arrêter ou de les canaliser. A utiliser également sur les chevaux avec beaucoup d'impulsion, afin de les canaliser et de lesplacer correctement.

...En caoutchouc ou pas ?

Une grosse différence entre le mors simple et le mors à olive réside également dans la matière du mors : Un mors simple peut être fait en caoutchouc, tandis ce qu'un mors à olive est fait généralement en acier inoxydable (inox) . Il existe bien sûr plusieurs autres matières possibles sur un mors, cependant ces deux choix sont les plus courants.

Les mors sont en fait tous fabriqués en acier, mais certains sont recouverts de caoutchouc. Ce genre de mors est à utiliser surtout sur les jeunes chevaux, dont la bouche est encore sensible. Ils présentent également l'avantage d'être plus ou moins larges, ce qui permet au cheval de mieux s'appuyer dessus sans avoir mal et sans être trop sévère. Le mors en caoutchouc peut aussi être utilisé sur des chevaux moins jeunes ayant la bouche sensible ou n'acceptant pas forcément bien le mors ( d'ailleurs, il en existe avec différents goûts!).

Le mors en acier, au contraire de celui en caoutchouc, s'use beaucoup moins vite et est parfaitement adapté pour les chevaux «  normaux », plus agés, acceptant bien le mors et ne présentant pas de problème avec.  

Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

© 2020 par equinet.ch