weitere anzeigen
weniger anzeigen

Regard sur l’équitation naturelle

A l’heure actuelle, les chuchoteurs ont la cote, et les méthodes des grands maîtres de l’équitation classique sont remises en cause : manque de prise en compte des besoins psychologiques du cheval, aides artificielles qui exigent au lieu de convaincre, les « nouveaux maîtres » prônent une équitation naturelle.

 Mais il n’est pas naturel de grimper sur le dos d’un cheval, pas plus que de le travailler à pied. Il n’est pas naturel de le ferrer, ni de le parer. Est-on simplement face à un problème linguistique dans la définition de cette nouvelle équitation, ou est-ce une faute de jugement? Peut-on réellement parler de relation naturelle entre deux individus appartenant à des espèces différentes ? Ou faut-il, pour rester naturel, se contenter d’observer ?

 Nouveau business ou méthodes révolutionnaires, les comportements extrémistes ne mènent jamais très loin. Il faudrait alors parler d’équitation respectueuse. Le cheval a des besoins fondamentaux (mouvement, contacts sociaux, alimentation riche en fibre etc.) qu’il est essentiel de respecter dans sa domestication. Sa condition d’être vivant implique également qu'on le traite comme tel, et non comme une machine que l’on userait jusqu’à la casse. De là, il semble insensé de vouloir établir une « échelle du respect », ou du « mieux ». Une main dure reste une main dure, que l'on monte au licol ou à la bride. Un cheval de randonnée ayant des kilomètres dans les jambes aura des marques d'usure, au même titre que celui tournant dans une carrière. Les causes diffèrent mais les effets restent les mêmes.

 A vous alors de juger et de sentir ce qui est bon pour votre cheval et pour vous-même. Respectez les limites qui vous semblent justes, sans influence extérieure, ni conseils avisés. Cessez d’être naturel, « stramm », ou classique et contentez vous d’appliquer le respect inconditionnel.

 N.B. : Pour les curieux, rendez-vous sur reitsport.ch et découvrez des articles permettant de varier le travail au quotidien, à l’exemple du licol de monte.

Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

© 2021 par equinet.ch