weitere anzeigen
weniger anzeigen

Soigner son cheval au naturel avec de l’Aloe Vera #phytothérapie


Qu’est ce que l’Aloe Vera ? 


L’Aloe Vera est une plante médicinale très puissante, connue également sous le nom d’Aloès. Nous pouvons trouver des citations de différents peuples utilisant déjà les bienfaits de cette plante il y’a plus de 5000 ans (Egypte ancienne, Grèce antique, Médecine traditionnelle chinoise).  De nos jours l’Aloe Vera est mondialement reconnue et utilisée dans différents domaines. Elle trouve une place importante dans le marché de la cosmétique, en particulier pour soigner les brûlures ou coups de soleil, aider à la cicatrisation de plaies ou bien encore ralentir le vieillissement des cellules. Mais la communauté scientifiques lui confère encore bien d’autres vertues, comme par exemple l’assainissement de la flore intestinale, combattre la constipation, renforcer le système immunitaire ou encore améliorer la circulation sanguine. Alors oui pour l’humain, l’utilisation de l’Aloe Vera est bien connu, mais qu’en est il chez le cheval ? Les vertus sont-elles les mêmes chez nos amis les équidés? Découvrons cela un peu plus bas dans cet article. 

 

D’ou vient cette plante et à quoi ressemble-t-elle? 

Cette plante est originaire d’Afrique orientale et de la côte méditerranéenne mais elle peut également pousser sous un climat tropical. 

L’Aloe Vera est une plante « succulente » ou charnue qui s’est adaptée pour survivre dans les milieux arides. Ses racines sont peu profondes et ses feuilles sont persistantes. L’Aloe Vera pousse en touffe ou même en colonies.  


Sa composition 
 
L’Aloe Vera est une plante qui stock l’eau dans ses feuilles, l’eau représente prêt de 99% du poids de la feuille et par conséquent elle est son principale constituant. Le 1% restant est composé de façon complexe de plus de 150 éléments différents dont 12 vitamines et bien de nombreux minéraux et oligo-élements. 

Les vitamines présents dans cette plante sont pour en donner quelques exemples ; vitamines A, B1, B2, B3, B12, C ainsi que E. 

Quelques exemples pour les minéraux et oligo- élément présent sont le calcium, sodium, chlore, manganèse, magnésium, cuivre, zinc, chrome, sélénium, géranium, phosphore, potassium, du fer ainsi que de nombreux acides aminés. 

Avec la baie de Goji et la baie d’Acaï (très tendances actuellement), l’aloe Vera est l’une des plus riches plantes qui soit dans sa composition. Parmis les algues, la Spiruline ainsi que la Maca ont également une composition très riche. 

La composition complexe mais également riche de l’aloe vera explique en grande partie ses puissantes propriétés ainsi que ses diverses utilisations.

Le gel contenu dans les feuilles, contient entre autre de l’Acemannan. Celui ci est réputé pour permettre une meilleure oxygénation des cellules ainsi qu’une meilleure circulation sanguine. 

Un autre composant, l’aloïne à un effet légèrement laxatif en stimulant le système digestif. 

Sous toutes les formes 
 
Il est difficile de s’y retrouver parmi tant de choix, l’aloe vera à l’avantage de se trouver sous presque toutes les formes possibles et imaginables. Sur internet, en pharmacie, en magasin bio ou encore dans divers autres endroits vous trouverez du gel, de la crème, du jus, des gélules et même des capsules. Il vous est alors possible de choisir entre un usage externe et local ou plutôt d’opter pour un usage interne et systémique (générale). Ce large choix vous permet de vous adaptez au mieux à votre compagnon et à ses besoins. 

 

 

Ses bienfaits, ses vertus et plus encore 

Cette plante est essentiellement connu pour soigner, hydrater et protéger la peau. Elle est très répandu dans les commerces et souvent utilisée comme « après soleil » pour apaiser les coups de soleil ou autres brûlures, grâce à ses propriétés régénératrices et protectrices. Elle s’applique donc en abondance sur la zone concernée par la blessure ou la lésion. Elle peut donc très bien s’appliquer sur les partie dites sensibles chez le cheval, comme les chevaux clairs ayant un nez rose sensible au soleil. 

L’usage interne est moins connu mais pourtant tout aussi efficace, elle renforce et stimule activement le système immunitaire et le métabolisme. Elle peut aider aider à lutter de façon naturelle contre la constipation et/ou les ballonnements ou tout autres pathologies digestives. Il est également prouvé qu’elle aide à protéger le foie et ses fonctions (hépatoprotecteur). Elle combat également le cholestérol et le diabète, aide et stimule la circulation sanguine et l’oxygénation des cellules. 

Comme le miel, cette plante possède également un effet anti-inflammatoire, anti-bactérienne et anti-fongique (contre les mycoses). Ces verrues peuvent être interessante en cas d’entérite (inflammation de l’intestin), de gastrite (inflammation de l’estomac) ou pour bien d’autres pathologies encore. Un shampoing à l’aloe vera peut aider à lutter contre la teigne ou les dermites chroniques par exemple. 

Certaines études ont montré également que cette plante réduirait l’acidité dans l’estomac et aiderait à lutter contre les ulcères. Les chevaux stressés qui ont tendance à faire des ulcères gastriques (comme les chevaux de courses ou fraichement réformés) peuvent être traité en prophylaxie (en prévention de la maladie) pour renforcer leurs systèmes immunitaires et diminuer l’acidité gastrique. 

Elle peut également aider à lutter contre certaines carences alimentaires (vitamines ou oligo minéraux). 

Toutes ces vertus favorisent et augmentent significativement le confort mais également le bien être de nos compagnons. 


Attention cependant en usage interne, l’aloe vera peut être toxique. En effet l’aloïne contenu dans la plante, prise pure et en trop grande quantité peut être dangereuse. Cependant les cas d’intoxication sont très rare. Consommé en trop grande quantité, elle peut provoquer des diarhées, en raison de ses vertus purgative et laxative. Si cependant vous recherchez un produit ayant un effet légèrement laxatif, prenez garde à ce que le produit acheté contienne effectivement de l’aloïne. 

 

NICE TO KNOW : En latin « Vera » signifie « vraie » ou encore « authenthique »

 
En quoi l’aloe vera peut-il améliorer le bien-être des chevaux? 

Des professionnels vétérinaires ont démontré que l’aloe vera serait également bénéfique pour les équidés. En effet ils ont montré que les chevaux souffrants de pathologies internes, ou encore de problèmes cutanés ou articulaires étaient soulagés efficacement grâce aux principes actifs de l’aloe vera. 


Dans le milieu des courses, de nombreux entraineurs tendent déjà à donner en tant que compléments alimentaires et en prévention de l’aloe vera, réduisant le stress des chevaux, limitant les ulcères gastriques, stimulant la récupération après les entrainements et améliorant ainsi les performances et l’endurance. 


Pour les problèmes articulaires, comme par exemple l’arthrite il est conseillé de mélanger l’aloe vera avec de la chondroïtine et de la glucosamine. L’aloe vera améliorera l’absorption des agents chondroprotecteurs et maximisera leurs effets. 


Pour les problèmes digestifs et surtout pour les inflammations comme par exemple une gingivite, une entérite ou des ulcères il est possible d’appliquer le produit sous forme de spray ou de gel. 90 % des chevaux de courses souffrent d’ulcères gastriques, donner en compléments à la ration de l’aloe vera réduirait dans plus de 50% des cas l’apparition de ceux-ci. 


Pour les oreilles ou le nez, une application locale peut être très efficace, si les symptômes persistent néanmoins, n’hésitez pas à demander conseille à votre vétérinaire. 

 
Pour nos vieux chevaux, l’aloe vera stimule et renforce le système immunaitaire, aide à la digestion et soulage les problèmes articulaires. Ce n’a peut qu’être bénéfique pour eux. Pour les chevaux sensibles qui ont régulièrement des problèmes respiratoires, complémenter avec l’aloe vera pourrait aider à renforcer les défenses immunitaire et donc à lutter contre les infections.  


Les chevaux souffrant de gale de boue, une dermatose qui se affecte particulièrement les paturons, après avoir laver et enlever les croutes, appliquez le gel contenant de l’aloe vera. Il est conseiller de ne pas laver trop souvent la zone et de bien la sécher avant d’appliquer le gel. 


Les plaies chez les chevaux en fonction de leurs importance peuvent être handicapante et vraiment embêtante, pour stimuler la cicatrisation il est possible en plus ou à la place du miel d’utiliser de l’aloe vera. Il est conseillé de laver la plaie au préalable et d’appliquer ensuite la solution ou le gel. Il est tout à fait possible de compléter en donnant par voie orale, afin d’avoir une action locale et interne. Des études ont montré que des plaies soignées avec cette plante guérirait jusqu’à 35 % us rapidement. La repousse du poil est également favoriser et la cicatrice diminue. 


ATTENTION : Assurez vous de choisir des produits portant le label ISAC, c’est un organisme agissant à l’international à but non lucratif réglementant la quantité d’aloe vera dans les différents produits. Mieux vaut acheter un produit un peu plus cher et être sur de son efficacité, de sa fabrication et de son origine.  

 

 

La phytothérapie, que faut-il savoir ? (mythes vs. réalité) 
 
Elle fait partie des médecine douce et permet de soigner par les plantes (d’ou son nom). Elle est utilisée dans de nombreux domaines tant curatif que préventive (lutter contre le stress ou les ulcères, soutenir les fonctions du foie, aider les juments en chaleur, l’arthrose….). 

Son utilisation prend de plus en plus d’ampleur dans notre société. 


Son efficacité est reconnue par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) contrairement à l’homéopathie. 


Il est cependant recommandé de consulter le vétérinaire et de bien se renseigner sur les doses à donner. Certaines pathologies requiert un traitement « conventionnel », dans ce genre de cas la phytothérapie peut être appliquer ou donner en complément. 


Il n’y a que très peu d’étude chez le cheval concernant l’utilisation de la phytothérapie, c’est pour cette raison entre autre que les possibles effets secondaires ne sont pas encore bien connus.

Pour cette raison nous vous conseillons de surveiller attentivement votre cheval pendant une cure et surtout après le premier usage (pour écarter un choc anaphylactique). 


Il est important de ne pas confondre: naturel (les principes actifs proviennent des plantes) ne signifie pas sans danger. En effet certaines plantes contiennent des principes actifs extrêmement puissants, d’autres sont toxiques à petites doses. Renseignez vous convenablement avant de donner n’importe quoi. 


Faire une préparation maison c’est possible ! 
Commencez par vous laver soigneusement les mains et les désinfectez, afin d’éviter de contaminer la préparation. Il en va de même avec les ustensiles nécessaires pour cette recette. 
Coupez 2 ou 3 feuilles de votre plantes. Favorisez les feuilles bien épaisses. Celles-ci seront plus riches en pulpes. Ne pas prendre les feuilles ayant un aspects desséchés. 
Placez les feuilles à la verticale sur un plat pendant 10 min. Cela permet d’enlever au maximum un liquide orange (la résine), qui pourrait être irritant pour la peau. 
Epluchez au couteau ou avec un économe la peau des feuilles. 
Prélevez la pulpe, mettez le tout dans un bol (désinfecter).
Mixez le tout. Au début de la mousse apparaitra, puis la préparation deviendra plus liquide et transparente. 
 

Maintenant vous avez plusieurs possibilités, vous pouvez: 

Transférez la préparation dans un flacon stérilisé. Attention la préparation peut se conserver pendant 15 jours au réfrigérateur. 
Ajoutez un conservateur, pour augmenter la durée de conservation. La préparation pourra ainsi se garder 2 mois à température ambiante ou plusieurs mois au réfrigérateur. 
Cette préparation pourra vous être utile pour votre cheval mais pour vous également (atténuer les tâches brunes, apaisant et réparateur, effet tenseur, gel désinfectant pour les mains..). 

La phytothérapie, que faut-il savoir ? (mythes vs. réalité) 
 
Elle fait partie des médecine douce et permet de soigner par les plantes (d’ou son nom). Elle est utilisée dans de nombreux domaines tant curatif que préventive (lutter contre le stress ou les ulcères, soutenir les fonctions du foie, aider les juments en chaleur, l’arthrose….). 

Son utilisation prend de plus en plus d’ampleur dans notre société. 


Son efficacité est reconnue par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) contrairement à l’homéopathie. 


Il est cependant recommandé de consulter le vétérinaire et de bien se renseigner sur les doses à donner. Certaines pathologies requiert un traitement « conventionnel », dans ce genre de cas la phytothérapie peut être appliquer ou donner en complément. 


Il n’y a que très peu d’étude chez le cheval concernant l’utilisation de la phytothérapie, c’est pour cette raison entre autre que les possibles effets secondaires ne sont pas encore bien connus.

Pour cette raison nous vous conseillons de surveiller attentivement votre cheval pendant une cure et surtout après le premier usage (pour écarter un choc anaphylactique). 


Il est important de ne pas confondre: naturel (les principes actifs proviennent des plantes) ne signifie pas sans danger. En effet certaines plantes contiennent des principes actifs extrêmement puissants, d’autres sont toxiques à petites doses. Renseignez vous convenablement avant de donner n’importe quoi. 


Faire une préparation maison c’est possible ! 
Commencez par vous laver soigneusement les mains et les désinfectez, afin d’éviter de contaminer la préparation. Il en va de même avec les ustensiles nécessaires pour cette recette. 
Coupez 2 ou 3 feuilles de votre plantes. Favorisez les feuilles bien épaisses. Celles-ci seront plus riches en pulpes. Ne pas prendre les feuilles ayant un aspects desséchés. 
Placez les feuilles à la verticale sur un plat pendant 10 min. Cela permet d’enlever au maximum un liquide orange (la résine), qui pourrait être irritant pour la peau. 
Epluchez au couteau ou avec un économe la peau des feuilles. 
Prélevez la pulpe, mettez le tout dans un bol (désinfecter).
Mixez le tout. Au début de la mousse apparaitra, puis la préparation deviendra plus liquide et transparente. 
 

Maintenant vous avez plusieurs possibilités, vous pouvez: 

Transférez la préparation dans un flacon stérilisé. Attention la préparation peut se conserver pendant 15 jours au réfrigérateur. 
Ajoutez un conservateur, pour augmenter la durée de conservation. La préparation pourra ainsi se garder 2 mois à température ambiante ou plusieurs mois au réfrigérateur. 
Cette préparation pourra vous être utile pour votre cheval mais pour vous également (atténuer les tâches brunes, apaisant et réparateur, effet tenseur, gel désinfectant pour les mains..). 

Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

© 2019 par equinet.ch