weitere anzeigen
weniger anzeigen

Un séjour à l'étranger; et mon cheval?

La vie est faite d'imprévus, de surprises, et tout va parfois très vite. Il peut arriver que nos plans changent, que nos motivations trouvent un autre chemin et que parfois, on doive se rendre pour une raison ou une autre à l'étranger durant une grande période. Par exemple, pour un séjour linguistique, une année d'études dans un autre pays,...

 

Le gymnase terminé, le cfc en poche,... et ne pas savoir quoi faire pour la suite. Ou alors une irrésistible envie de partir à l'étranger à long terme, pour apprendre une langue et changer de paysage. De plus en plus de jeunes se lancent dans l'aventure depuis quelques années. C'est une très bonne solution pour une année transitoire, pour vivre autre chose et se faire de nouvelles expériences. Tous ces sites qui s'occupent de planifier de tels programmes mettent l'eau à la bouche, et on est souvent tenté de se lancer. Seulement, si on est cavalier propriétaire, un problème majeur s'oppose à ces destinations de rêve : Que ferons-nous de notre cheval durant ce séjour ? Est-il donc impossible de partir autant longtemps lorsqu'on est propriétaire ? Est-on obligés de tracer une croix sur l'année d'étude aux Etas-Unis, ou sur la préparation au first certificate en Australie ?
Il est clair qu'être propriétaire impose de grande responsabilités, et une grande disponibilité pour pouvoir satisfaire aux besoins de son cheval. Au fur et à mesure que le temps passe, vous progressez ensemble, peu importe la discipline. Sans entraînement, ces progrès vont vite retomber. Pareil pour la musculature du cheval, ou de sa condition physique.

Une première solution lors d'une longue absence serait de payer un cavalier (pro ou juste expérimenté) afin qu'il continue à entraîner votre cheval ,sur le même chemin que vous l'avez fait jusqu'à présent.

Mais parfois, certains préfèreront avoir une connaissance sur laquelle ils peuvent avoir confiance. Et suivant la longueur de votre voyage, ça coûte...cher !On a souvent une jeune cavalière qui vient monter de temps en temps notre cheval. Si c'est le cas, et que la confiance règne, que vous la ( ou le) connaissez, peut-être sera-elle heureuse de pouvoir s'occuper de votre cheval à votre place durant votre absence.

Une autre solution serait de proposer une demi-pension durant quelques mois, puis que ce cavalier reprenne votre cheval à 100 % durant votre absence. Mais attention à ne pas le laisser entre les mains de n'importe qui.
Autrement, si votre famille est également porteuse du virus de l'équitation, un membre saura s'occuper de votre cheval. Ou un autre propriétaire dans l'écurie, si le contact passe bien.


Si l'envie de confier votre cheval à un autre cavalier vous tend quelque peu ( ce qui est compréhensible), peut-être que mettre un cheval au repos dans un parc avec d'autre chevaux peut être une solution. Bien sûr, il faudra être sûr que le cheval ait assez d'espace pour pouvoir se défouler, sans trop manger d'herbe à longueur de journée. Il faut également qu'il s'entende avec les autres chevaux. Il est clair qu'à votre retour, il faudra reprendre le travail très gentiment, et le niveau que vous aurez acquis sera redescendu plus ou moins bas. Mais ce sont les risques à prendre...


Et finalement, si vous ne partez pas trop loin non plus, pourquoi ne pas embarquer votre compagnon dans votre folle aventure ? Il existe sûrement une écurie aux alentours de votre nouveau lieu de vie !

Cette dernière solution ne fonctionnera naturellement que si plusieurs facteurs sont réunis : Le climat ne change pas trop de celui auquel votre cheval vit, par exemple. Et pour pouvoir embarquer votre compagnon à quatre pattes avec vous, il faudra se renseigner avec la douane du pays quels sont les papiers à remplir pour pouvoir la passer sans problèmes.

 

Dans tous les cas, il faut penser au confort et au quotidien que l'on voudra imposer à notre compagnon : Il aura besoin d'espace, de compagnie, et de surveillance en cas de problème. C'est donc quelque chose qui ne se prépare pas à la dernière minute avant son départ.

Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

© 2020 par equinet.ch