weitere anzeigen
weniger anzeigen

Valentina Truppa, l’étoile du dressage italien

La fille d’un grand cavalier

Le père de Valentina n’est autre qu’Enzo Truppa, connu pour sa carrière fulgurante de cavalier international de dressage avec l’équipe italienne. En plus d’avoir remporté ou fini sur les marches du podium du Championnat d’Italie à de nombreuses reprises, Enzo Truppa a participé à des compétitions internationales, notamment aux Jeux Equestres Mondiaux de Lausanne en 1982, et a foulé deux fois la piste des Championnats d’Europe de Dressage. Et cela ne s’arrête pas là, puisqu’en plus d’être un cavalier émérite, Enzo Truppa adosse la fonction de juge international de Dressage.

Une carrière fulgurante

Autant dire que Valentina Truppa a de qui tenir. Elle fait ses premiers pas à cheval à l’âge de quatre ans, puis commence la compétition à douze ans. En 2004, alors âgée de 18 ans, Elle remporte une médaille d’argent aux Championnats d’Europe de Dressage Junior à Aahrus, au Danemark, en selle sur Don Rico. Brillant ! Continuant sur sa lancée, elle intègre la catégorie des Jeunes Cavaliers de Dressage d’Italie avec Chablis, surnommé Le Blond. Elle remporte trois médailles d’or aux Championnats du Monde, ainsi que trois médailles de bronze et une médaille d’or aux Championnats d’ Europe.

Aujourd’hui, Valentina Truppa et Chablis continuent de briller sur la scène de Dressage internationale, mais c’est avec le puissant Eremo del Castegno, qu’elle a dressé de A à Z, que la cavalière se distingue. Le beau bai est arrivé au Centre Equestre Monferrato, crée par Enzo Truppa, à l’âge de six mois. Autant dire que le couple « made in Italy » se connaît depuis belle lurette.

Ils ont d’ailleurs guidé les tours d’honneur de la coupe du monde de Stuttgart (2011) et de Francfort (2013), en Allemagne. Ils ont également remporté les World Dressage Master de Monaco (2013) et de Cannes(2010), puis ont obtenu une magnifique quinzième place individuelle aux Jeux Olympiques de Londres (2012).

Valentina & Eremo : un couple 100% italien

Eremo del Castegno est né à Brescia (Italie), chez monsieur Guerino Boglioni. Au vu des résultats impressionnants de ce cheval puissant, les acheteurs de l’étranger commencent à s’intéresser sérieusement à l’Elevage de Castegno. Welt Girl (par Weltmeyer), la mère du champion, a été proclamée meilleure jument de l’année en 2012 (Allemagne). Son père n’est autre que Rohdiaman.

Une tenue de Carabinieri

Sur la piste, Valentina Truppa ne porte pas de frac, ni de chapeaux haute forme. C’est bel et bien en tenue militaire que la cavalière participe aux plus grandes compétitions de dressage internationales. L'amazone italienne fait partie de l’équipe sportive des Carabinieri, qui s’apparente à une gendarmerie, et appartient à l’armée italienne. Valentina Truppa perçoit alors une somme mensuelle, qui lui permet de concourir dans les grandes compétitions. En étant membre officielle des Carabinieri, elle ne jouit pas de l’aide de sponsors privés, pour l’épauler et la soutenir financièrement. Mais c’est un choix. Un mal pour un bien, peut-on dire, puisque Valentina Truppa prend ainsi elle-même toute les décisions la concernant, et ne court pas le risque de perdre son cheval du jour au lendemain, pour raison de vente par exemple. A noter qu’elle est la seule et l’unique cavalière appartenant aux Carabinieri qui évolue à un tel niveau de compétition.

Vous l’aurez compris, nous n’avons pas fini d’entendre parler de l’amazone italienne et de son fidèle Eremo del Castegno. Et tant mieux, puisqu’on ne se lasse pas d’admirer la grâce et l’élégance de ce magnifique couple « made in Italy ».

Un seule mot d’ordre, Viva Italia ! Et pour voir la vie aux couleurs de ce pays, nous vous proposons d’aller faire un tour sur la boutique en ligne de reitsport.ch, afin de découvrir les articles 100% italiens, eux aussi.

Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

© 2020 par equinet.ch