weitere anzeigen
weniger anzeigen

Bridons, mors et accessoires

Aucun article trouvé
-20%
Meilleure vente
-20%
-20%
-20%
Étrier Islande Laiton
58.90 47.10
BUSSE Étrier Islande Laiton
Meilleure vente
-20%
-20%
-20%
-20%

Son équipement est aussi simple que l'Islandais lui-même. Traditionnellement, les bridons pour islandais se composent généralement de deux parties. Une partie avec le mors et une autre avec le noseband et, si nécessaire, avec un frontal. Cependant, il existe également des versions en une seule pièce.

Les rênes sont équipées de mousquetons qui permettent un décrochage rapide et simple de la bride. Mais pourquoi en est-il ainsi ? Dans les vastes paysages de l'Islande, les habitants préfèrent monter leurs chevaux en grands groupes pour les garder en forme au printemps ou au début de l'été. C'est aussi un incontournable pour tout touriste amateur de chevaux. Chaque année, des milliers d'entre eux se rendent sur l'île aux chevaux pour participer à un trekking. Monter à cheval devant un troupeau de 150 chevaux est une sensation indescriptible.

Les rênes à mousquetons font preuve de leur fonctionnalité lors de pauses où les chevaux sont autorisés à se reposer et à brouter. Les licols n'existent pas en trekking. Cependant, les rênes peuvent être simplement décrochées pour donner au cheval un peu plus de liberté lorsqu'il mange.

L'étrier typique de l'Islande a une forme incurvée à l'extérieur pour éviter que le cavalier ne reste accroché dans l'étrier. Ce sont donc des étriers de sécurité.

Le bon mors se choisit en fonction des besoins du cheval. Qu'il soit simple ou à double brisure, à eau avec, tête d'olive, en D ou Pessoa, qu'il soit en caoutchouc ou en cuivre. Les bridons utilisés pour les chevaux islandais ne diffèrent pas des bridons conventionnels.

Son équipement est aussi simple que l'Islandais lui-même. Traditionnellement, les bridons pour islandais  se composent généralement de deux parties. Une partie avec le mors et une autre... lire plus »
Fermer fenêtre

Son équipement est aussi simple que l'Islandais lui-même. Traditionnellement, les bridons pour islandais se composent généralement de deux parties. Une partie avec le mors et une autre avec le noseband et, si nécessaire, avec un frontal. Cependant, il existe également des versions en une seule pièce.

Les rênes sont équipées de mousquetons qui permettent un décrochage rapide et simple de la bride. Mais pourquoi en est-il ainsi ? Dans les vastes paysages de l'Islande, les habitants préfèrent monter leurs chevaux en grands groupes pour les garder en forme au printemps ou au début de l'été. C'est aussi un incontournable pour tout touriste amateur de chevaux. Chaque année, des milliers d'entre eux se rendent sur l'île aux chevaux pour participer à un trekking. Monter à cheval devant un troupeau de 150 chevaux est une sensation indescriptible.

Les rênes à mousquetons font preuve de leur fonctionnalité lors de pauses où les chevaux sont autorisés à se reposer et à brouter. Les licols n'existent pas en trekking. Cependant, les rênes peuvent être simplement décrochées pour donner au cheval un peu plus de liberté lorsqu'il mange.

L'étrier typique de l'Islande a une forme incurvée à l'extérieur pour éviter que le cavalier ne reste accroché dans l'étrier. Ce sont donc des étriers de sécurité.

Le bon mors se choisit en fonction des besoins du cheval. Qu'il soit simple ou à double brisure, à eau avec, tête d'olive, en D ou Pessoa, qu'il soit en caoutchouc ou en cuivre. Les bridons utilisés pour les chevaux islandais ne diffèrent pas des bridons conventionnels.

© 2019 par equinet.ch